• Anne-Marie Berberides

Mais qu'est-ce que veut dire PMR ?


Aujourd’hui, nous parlons des Personnes à Mobilité Réduite.


Ou PMR. Comment définir ce terme ? A quelle occasion l’utiliser et quelles situations regroupe-t-il ? Une personne à mobilité réduite peut être une personne handicapée, mais pas toujours. Une personne handicapée est souvent mais pas nécessairement une personne à mobilité réduite.


IL NE FAUT DONC PAS CONFONDRE PMR ET HANDICAP MOTEUR ?

Eh bien non ! L’inconscient collectif a tout de suite en tête une personne en fauteuil roulant. Et les termes "personne en situation de handicap" et "personne à mobilité réduite" sont souvent confondus. Ce terme s’adresse en réalité à plus de personnes qu’on ne le pense !


En France, les différents types de handicaps sont regroupés dans plusieurs grandes familles : le handicap moteur ou physique, le handicap auditif, le handicap visuel, le handicap mental, psychique ou cognitif.


Le handicap physique, aussi appelé déficience motrice, regroupe un ensemble de troubles entraînant la perte partielle ou totale de la motricité. Ces troubles peuvent être liés à une maladie génétique, une malformation congénitale, un traumatisme dû à un accident, ou encore le vieillissement…


ALORS QU’EST-CE QUE LES PMR ?

On trouve la définition des personnes à mobilité réduite dans une directive du Parlement européen concernant les dispositions particulières applicables aux véhicules destinés au transport des passagers.


Une personne à mobilité réduite est : toute personne gênée dans ses mouvements et ses déplacements de manière provisoire ou permanente, que ce soit en raison de sa taille, son état (maladie, surpoids…), son âge, son handicap permanent ou temporaire, les objets ou personnes qu’elle transporte, les appareils ou instruments auxquels elle doit recourir pour se déplacer.


DES EXEMPLES ?

Oui, bien sûr : tout d’abord les personnes handicapées souffrant de handicaps sensoriels (sourds et malentendants, mal ou non-voyants), de handicap intellectuel, physique, / mais aussi les personnes de petite taille, les personnes transportant des bagages lourds, les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes ayant un caddie, les personnes avec enfants (y compris les enfants en poussette), également les personnes avec des béquilles ou même avec des difficultés de compréhension de la langue…


PMR est donc une notion extrêmement large.


Pour ces personnes, chaque déplacement peut constituer une difficulté si les aménagements ne sont pas réalisés. Ces situations réduisent considérablement l’égalité des chances dans la vie quotidienne.


ET EN CE QUI CONCERNE L’ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ET LES PLACES DE PARKING POUR LES PMR ?

Bonne question. Tous les ERP doivent être accessibles aux personnes handicapées depuis 2015. Elles doivent être de ce fait accessibles aux PMR également.

En ce qui concerne les places de parking dites PMR, c’est en réalité un abus de langage. Car seules les personnes munies d’une Carte mobilité inclusion (CMI) ou d’une Carte de stationnement pour personne handicapée, peuvent stationner sur ces places. Pour obtenir l’une de ces cartes, il faut être atteint d’un handicap qui réduit fortement et durablement son autonomie et sa capacité à effectuer des déplacements à pied.


POUR ALLER PLUS LOIN

https://www.apf-francehandicap.org, le site de l’APF, qui publie une enquête IFOP sur l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite


et le site : https://www.ecologie.gouv.fr/



Vous avez pensé à sourire aujourd'hui ?




Anne-Marie BERBERIDES

PELATIS CONSEIL

Consultante et formatrice dans l'Accueil des Visiteurs Handicapés

06 83 72 43 78









5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout