• Anne-Marie Berberides

RQTH...Qu'est-ce-que c'est ?

Mis à jour : juin 12




Vous avez beaucoup de mal à travailler, à vous déplacer, à entendre, à voir ? Vous avez un handicap et vous n’osez pas en parler à votre employeur ? Et vous n’osez même pas postuler ?


Et pourquoi pas ?

Non seulement vous y verrez des avantages et serez plus confortable au travail, mais votre employeur, lui aussi, pourra y trouver son avantage grâce à l’embauche ou à la déclaration d’une personne porteuse de handicap dans son entreprise (je vous rappelle l’obligation d’emploi de personnes handicapées).


Attention, il ne s’agit pas de mettre en avant sa reconnaissance mais ses compétences ! En plus, le traitement de votre dossier peut être accéléré si vous avez une promesse d’embauche…


Pourquoi est-il important d'être reconnu travailleur handicapé ?

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) accorde aux personnes en situation de handicap une qualité leur permettant de bénéficier d’aides spécifiques. Est considérée comme travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ».


Demander la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, c’est faire reconnaître officiellement par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) son aptitude au travail, suivant ses capacités liées au handicap.


La CDAPH peut ne pas reconnaître la qualité de travailleur handicapé. Dans ce cas, elle conclut soit à l’impossibilité d’accéder à tout travail soit, à l’inverse, à la possibilité d’accéder normalement à un travail (on appelle cela une absence de handicap reconnu).



Quels sont les avantages ?

Être reconnu travailleur handicapé permet, notamment, de bénéficier de mesures comme :



  • l’orientation, par la CDAPH vers un établissement ou service d’aide par le travail, vers le marché du travail ou vers un centre de rééducation professionnelle,

  • le soutien du réseau de placement spécialisé Cap emploi,

  • un appui particulier pour le maintien dans l’emploi via les Sameth (services d’aide au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés),

  • l’obligation d’emploi,

  • l’accès à la fonction publique par concours,

  • les aides de l’Agefiph.


La RQTH donne également une priorité d’accès à diverses mesures d’aides à l’emploi et à la formation, ainsi qu’à des aménagements des dispositifs existants (contrat d’apprentissage, contrat unique d’insertion, etc.).


En cas de licenciement, la durée du préavis légal est doublée pour les travailleurs reconnus handicapés


Quelles sont les démarches pour être reconnu travailleur handicapé ?

Une procédure de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé est engagée à l’occasion de toute demande d’attribution ou de renouvellement de l’AAH (Allocation Adultes Handicapés).


La demande de RQTH est déposée auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). N’hésitez-pas à les contacter pour obtenir des renseignements. Les MDPH, je le rappelle, sont présente dans chaque département et exercent notamment, une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leurs familles.


Le médecin du travail dispose de formulaires spécifiques permettant de bénéficier d’une procédure accélérée. Il est donc conseillé d’initier la demande par son intermédiaire.


L’évaluation de la demande de RQTH et de l’orientation professionnelle est effectuée par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH. La décision précise la durée de la RQTH (comprise entre 1 et 5 ans). La demande doit donc être renouvelée.


Certaines personnes, n’ont pas besoin de faire la demande de RQTH pour bénéficier automatiquement des mêmes droits :


  • les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente d’au moins 10 % et titulaires d’une rente d’un régime de protection sociale obligatoire,

  • les titulaires d’une pension d’invalidité,

  • les titulaires d’une carte d’invalidité,

  • les titulaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).


La prestation de compensation du handicap (PCH), l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) ou à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) à l’égard des jeunes de plus de 16 ans qui disposent d’une convention de stage, vaut reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) pendant la durée du stage.



Est-il obligatoire de dire à notre employeur ou futur employeur que l'on a la reconnaissance RQTH ?

Non. Vous le dites ou non, selon ce que vous ressentez. C’est votre histoire et votre décision. Un conseil, si je puis me permettre, considérez cette reconnaissance toujours comme secondaire par rapport à vos compétences, qui restent essentielles pendant votre recherche d’emploi et lorsque vous êtes en poste.


A plus !


Vous avez pensé à sourire aujourd'hui :)


Anne-Marie Berberides

Consultante et formatrice en "enchantement client"

Spécialiste dans l'accueil des visiteurs handicapés.

Pelatis Conseil

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
logo ACT.jpg

© 2018  par Pelatis Conseil